Enseignement d’avril 2018

Trouver le grand amour – 21

L’éteignoir de la sympathie

Contrairement à la compassion, la sympathie s’identifie avec l’aspect humain de l’autre. Elle prédispose les gens à se laisser aller à leurs faiblesses et à se plaindre. Elle renforce ce qu’on pourrait appeler une relation horizontale avec les autres plutôt qu’une relation verticale qui se tourne vers le Moi christique et tend vers lui. La sympathie offre temporairement un soulagement ou un réconfort relatif, mais finalement elle peut démotiver et affaiblir.

Parfois, des personnes attirent la sympathie en s’apitoyant sur eux-mêmes. Ceci peut faire naître en nous un sentiment d’obligation envers eux ou même d’intimidation. Elles envoient le message suivant : « Tu dois prendre soin de moi, m’aider, me donner ta lumière, ton argent, ton soutien, ton temps et ton espace parce que je ne peux pas le faire par moi-même, puisque je me trouve dans une situation désespérée ».

C’est une sorte de magnétisme auquel il est facile de se laisser prendre, surtout si nous désirons sincèrement prendre soin des autres et les aider. Mais si nous sommes vigilants et voyons ce qu’ils manigancent, dans certains cas, par compassion véritable, nous pouvons choisir de les laisser faire face par eux-mêmes, à leurs propres difficultés. Dans une relation sympathique, l’une, ou les deux personnes ont l’impression qu’elles ne peuvent pas être elles-mêmes, car elles ont une relation dans laquelle elles dépendent des conseils de l’autre au lieu de chercher à l’intérieur d’elles-mêmes. Ces relations sont souvent décevantes parce que chacun dépend de l’autre pour ce qui ne peut venir que de leur relation avec leur Moi supérieur et de leur relation avec Dieu.

La flamme violette

Une autre façon de faire grandir l’amour dans nos cœurs et dans nos relations est d’utiliser l’énergie spirituelle unique appelée le feu violet ou flamme violette. Vous vous rappelez possiblement avoir vu cette couleur vive et lumineuse à travers un cristal ou un prisme. Si vous avez regardé de près, peut-être avez-vous remarqué comment un rayon de soleil se séparera en un éventail de couleurs lorsqu’il passe à travers un prisme. Isaac Newton, le grand physicien et mathématicien, a observé que le rayon lumineux se scinde en sept couleurs, les sept couleurs de l’arc-en- ciel : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. Cette lumière visible n’est qu’une infime partie d’un spectre électromagnétique de fréquences variées ou longueur d’ondes, dans lequel on inclut les ondes radio, les micro-ondes, le rayonnement infrarouge, le rayonnement ultraviolet, les rayons X, les rayons gamma et les rayons cosmiques.

Aujourd’hui, les scientifiques connaissent environ soixante à soixante-dix octaves de lumière. Le violet, avec la plus courte longueur d’onde, a la plus haute fréquence dans le spectre visible. De plus, de toutes les couleurs du spectre visible, la vibration de la lumière violette est celle qui est la plus près de la matière, de la substance terrestre. Lorsque la substance dense du plan physique entre en contact avec la flamme violette, elle est transformée ou transmuée. Vous pouvez débuter ce processus en visualisant cette flamme violette qui efface les enregistrements des défaillances du passé et en récitant le mantra de flamme violet suivant, en le répétant autant de fois que vous le désirez.

JE SUIS un être de flamme violette !

JE SUIS la pureté que Dieu désire !

Finding a Higher Love,
par Elizabeth Clare Prophet,
Summit University Press



Du même auteur,
Âmes sœurs et flammes jumelles
Éd. Lumière d’El Morya